Coach en sexualité

Votre bien-être et votre sexualité sont intimement liés. La sexualité peut être vécue et vue très différemment selon chacun.

Nous avons tous des questions ; que ce soit pour varier les plaisirs et découvrir une autre sexualité mais aussi pour se réconcilier avec soi-même, son corps, avec son ou sa partenaire.

Du plaisir divin à la violence la plus insoutenable…

Retrouver ou simplement trouver sa libido car nous sommes très loin d’être égaux dans nos éducations, nos expériences.

La sexualité n’a pas de limite d’âge. Il n’est jamais trop tard pour aimer, désirer, découvrir.

C’est un sujet sans fin, il suffit d’être ouvert et curieux.

Osez vous sentir vivant par une sexualité épanouie !

Exercices, conseils, réflexions, clés, propositions de jeux

Bonnes pratiques ou manque de pratiques

On ne fait n’importe quoi, n’importe comment, surtout si on souhaite que son partenaire en redemande

Séance de coaching seul(e) ou en couple

Boostez votre vie intime

Une sexualité épanouie permet une confiance en soi !

Où en êtes-vous dans votre couple ? Faites le constat !

Quelles sont vos frustrations ?

Que vous manque-t-il ?

Comment lui dire vos envies ou ce qui ne va pas entre vous ?

Vous avez des difficultés avec votre partenaire

Vous n’arrivez pas à dire à votre partenaire ce qui ne va pas

Vous n’arrivez pas à identifier l’origine de ce mal-être

Absence ou manque de communication dans votre couple

Manque d’assurance, d’estime de soi

Apprenez à accepter votre corps dès maintenant, je propose des massages pour vous accompagner

Perte ou absence de plaisir

 Entretenir le désir

Pimentez votre vie sexuelle

Osez lâcher prise en quelques leçons

Problématiques rencontrées :

Qu’elles soient masculines ou féminines, elles relèvent souvent de l’inconscient. Le conscient est lié à la réalité, l’inconscient au souvenir. On peut parfois ramener les problématiques à l’enfance (entre 0 et 7 ans) à l’adolescence (de 12 à 18 ans pour les femmes et de 14 à 20 ans pour les hommes). En effet, un enfant construit son image du monde en se basant sur ses parents. C’est ainsi qu’il développe sa sexualité personnelle et son rapport au désir. Avant même de citer les étapes du rapport sexuel, rappelons qu’avant même le rapport avec le ou la partenaire, les difficultés sont souvent liées à nous-même, notre méconnaissance de notre anatomie, notre fonctionnement !

Les hommes

Les hommes : leur cycle se déroule en 6 phases

1-Désir : phase mystérieuse, fortement liée à l’inconscient

2-Excitation : érection, très lié à la phase du désir

3-Plateau : phase pré orgasmique caractérisée par une impossibilité de revenir en arrière

4-Orgasme : éjaculation, pas systématique, un homme peut jouir sans éjaculer, éjaculer sans jouir

5-Résolution : il n’y a plus d’érection

6-Réfractaire : peut correspondre au moment où l’homme s’endort ou la « pause cigarette ». Lors de cette phase, il est quasiment impossible de revenir dans une phase d’excitation. La décharge provoque une montée d’électricité qui rend les hommes intouchables.

Les problématiques :

1- L’éjaculation précoce :

Du point de vue clinique, l’éjaculation précoce correspond à une éjaculation au bout de 30 secondes de pénétration.

Dans ce cas de figure, la phase de désir est difficile à contrôler et la phase de plateau est tout simplement inexistante. En général, cette éjaculation précoce à lieu au moment de la pénétration (ou très peu de temps après) et non pendant les préliminaires. Ce n’est pas une pathologie et elle peut disparaître.

Les explications peuvent être :

. Stress

. Peur inconsciente de la femme, l’homme peut avoir une image de la femme trop idéalisée pour laquelle il lui est difficile de distinguer l’image de l’amante et de la maman.

. Peur de la castration, pénétration = engloutissement.

. Sensation de menace au moment de la pénétration, fortement liée à l’image du père fort ou violent.

. Homosexualité refoulée (la bisexualité est latente chez chacun d’entre nous). Un jouet est un excellent moyen d’accepter le plaisir anal (et parfois sa bisexualité) et va permettre d’aider à lutter contre cette problématique d’éjaculation précoce.

. L’arrivée du premier enfant, lorsque le femme perd son rôle d’amante contre celle de maman.

Le travail sur les chakras par le Massage tantrique fait émerger des émotions, des sentiments, des comportements. Il aide à réparer des nœuds et notamment l’éjaculation précoce ou difficulté d’érection.

2- Perte de désir ou anaphrodisie :

Cette problématique est en pleine recrudescence. L’une des raisons (et il y en a d’autres) est que les hommes se sentent décontenancés par la place des femmes dans la société. Ils ne supportent pas la supériorité hiérarchique de la femme qui devient une rivale, à l’image castratrice. Elle peut aussi rappeler l’image du père.

Plus de libido, plus de désir : le stress, la femme qui devient mère et plus amante, la femme qui se pomponne pour aller travailler mais se met à l’aise à la maison.

Une autre raison peut être pour l’homme la non-acceptation de sa virilité. Il se considère encore comme un petit garçon. Dans ce cas, l’homme doit apprendre à accepter sa virilité afin de bien vivre sa sexualité. Le Massage Tao-Tantra permet de redécouvrir du plaisir, de réveiller l’énergie de tout le corps mais aussi sexuelle.

La communication et le dialogue au sein du couple vont aussi jouer un rôle important dans la résolution de ce trouble. Il est important de mettre en avant le côté ludique de la sexualité.

3- Difficultés d’érection :

Elle révèle un décalage entre le désir cérébral et l’excitation physique. Concrètement, l’homme va avoir une poussée de désir, un début d’érection et au moment où l’excitation monte, l’érection va diminuer.

L’érection peut être très faible car l’homme a un mauvais rapport avec son pénis et en lien avec une éducation rigide et humiliante (cas des « mini pénis » de moins de 7 cm).

L’homme dans ce cas doit travailler son rapport à la virilité, avec son sexe. Le massage tantrique propose une voie thérapeutique qui permet de développer l’estime de soi, de dépasser certains complexes ou réparer des traumatismes passés.

Attention si vous voulez intégrer des jouets intimes dans votre relation de couple, les jouets phalliques sont bien évidement à proscrire puisqu’ils accentuent le problème de virilité et de complexe et créent une concurrence.

Les hommes ont tendance à se mettre une pression par rapport à l’acte sexuel et surtout par rapport à la pénétration, pression qui peut générer du stress et des problèmes d’érection. Dans ce cas il faut arrêter les pénétrations et développer les préliminaires, massages, sensations, sensibilité… Le fait qu’une femme puisse avoir du plaisir sans pénétration doit aussi être bien expliqué à l’homme.

4- L’âge, la maladie, le handicap :

La sexualité se développe de nos jours parmi des personnes qui auraient trouvé « inconvenant » d’y penser il y a quelques dizaines d’années.

Parmi elles, les personnes âgées. Des couples se reconstituent à 70 ou 80 ans.

Les personnels de maison de retraite sont confrontés à des regains de sexualité qu’ils ne savent pas toujours gérer. Et l’infantilisation des vieillards, quelquefois commode, n’est plus tolérable, sans parler du travail de prévention des infections sexuellement transmissibles qui explosent dans cette population…

Du côté des personnes handicapées, certaines évolutions sont comparables et l’aspiration à une vie sexuelle (le droit à une vie sexuelle) se développe. Des traitements, des outils, beaucoup encore à faire…

Les hommes qui ont toujours considéré l’acte sexuel comme une pénétration seule, se retrouvent après 40 ou 50 ans avec une perte de virilité. Leur érection ne leur permet plus de tenir la pénétration comme à leurs 20 ans… Forcément il convient de réapprendre à faire l’amour et développer une sensibilité différente. Découvrir que le plaisir n’est pas qu’avec leur verge, ni celui de leur partenaire qu’avec la pénétration, loin de là !

5- Anéjaculation :

Cela signifie que l’érection dure, c’est douloureux et peut parfois entrainer le priapisme (érection de plus de 2h). Dans ce cas l’homme est obnubilé par la pénétration (peut être lié à des problèmes alimentaires ou de prostate). Pour beaucoup d’hommes il faut orienter la sexualité sur d’autres jeux que la pénétration.

Les femmes

Les femmes sont physiologiquement multi-orgasmiques,

le cycle féminin est donc bien différent de celui de l’homme.

  1. Désir
  2. Excitation
  3. Plateau
  4. Orgasme
  5. Résolution
  6. Plateau
  7. Orgasme… ainsi de suite

Il faut savoir, la femme possède un seul organe humain dédié uniquement au plaisir : le clitoris.

Cet organe a des ramifications contre les parois vaginales qui vont provoquer une répercussion du plaisir au niveau vaginal. Le clitoris est en quelque sorte la partie visible de l’iceberg du plaisir féminin. Il a aussi la particularité d’être excitable longtemps puisqu’il est gorgé de sang, offrant ainsi au plaisir féminin une dimension multi-orgasmique.

Les problématiques :

1- Frigidité (absence de désir) ou anorgasmie (impossibilité d’avoir des orgasmes)

La femme vit dans une totale absence de désir ou une impossibilité d’avoir des orgasmes.

Les causes peuvent être multiples : attouchements, viols, incestes, première relation ratée, univers trop sexualisé chez les parents. La femme peut aussi tout simplement se sentir « coupable » de jouir.

« Le Tantrisme a transformé ma vie. J’avais un passé lourd, j’étais mal dans ma peau. J’ai pris conscience de mon corps, je me sens mieux, j’ai lâché prise. Ca a fait ressurgir des souvenirs traumatisants, mais ça m’a aidé à m’en défaire. »

C’est une expérience de tout le corps, de tout l’être. La voie de la Sexualité Sacrée aide le corps à se libérer de ses tensions, le cœur à être confiant et ouvert et l’esprit à développer des aptitudes physiques, telles que la visualisation, l’imagination, la méditation. Quand cette intégration s’est faite, vous êtes prêt pour une expérience sexuelle nouvelle, qualitativement plus élevée, dans laquelle le plaisir physique devient un délice du cœur et une extase de l’esprit.  Mitsou Naslednikov

Dans ce cas de figure, il faut que la femme retrouve son univers de fantasmes, sa capacité à fantasmer et qu’elle arrive à lâcher prise.

Bien qu’elle ait encore une image négative et culpabilisante dans la société, la masturbation va l’aider à connaître son propre corps et par conséquent à découvrir ou redécouvrir son plaisir et à mieux guider son partenaire pour parvenir à un plaisir partagé. Le massage Tao-Tantra participe à cette découverte de notre corps.

L’usage d’un jouet va stimuler le plaisir et booster la libido. Parlons-en !

Il faut savoir, qu’au niveau du plaisir, la capacité de jouissance de la femme peut être bien plus grande que celle de l’homme si elle connait bien son corps et ses capacités : orgasme clitoridien, vaginal, anal, mammaire… les possibilités et les sensations sont très diverses. L’éjaculation féminine et la stimulation du point G par exemple se « démocratisent » peu à peu. Parlons-en.

Il faut savoir aussi, l’hystérectomie (ablation de l’utérus) n’a pas de lien avec la perte de libido ou de plaisir.

Il est tout à fait possible de devenir frigide suite à une infidélité, cela équivalant à un traumatisme. Le massage Tao-Tantra vous rassure et vous redonne confiance en vous.

2- Vaginisme :

Il correspond à un resserrement des muscles du vagin empêchant la pénétration. Il s’agit d’une peur de la pénétration provocant une fermeture réflexe du vagin. Les diverses causes sont psychologiques :

Peur de son propre plaisir

Désir de tout contrôler dans la vie (pas de lâcher prise)

Lubrification pas suffisante

Viol, inceste, violence…

Ce problème de vaginisme arrive souvent parmi les jeunes adolescentes.

3- Dyspareunie :

Pour une femme atteinte de dyspareunie, la pénétration et les mouvements de va-et-vient sont douloureux.

Les causes de la dyspareunie sont en général organiques, d’ordre vulvo-génital, consécutives à un accident ou une lésion (mycoses vaginales, infections du col de l’utérus, atrophie vulvo-vaginale post ménopausique, déchirures périnéales, épisiotomies, kystes, endométriose, utérus rétroversé, etc). Seule la stimulation clitoridienne est indiquée dans ce cas. Pour retrouver un plaisir vaginal, il est impératif de consulter un médecin.

4- Fuites urinaires :

Les fuites urinaires sont de plusieurs origines possibles et qui touchent notamment les femmes ayant accouché. C’est à ce titre que sont d’ailleurs conseillées des séances de musculation du périnée auprès de kiné ou sage-femme.

Le périnée est directement lié au soutien des organes sexuels ainsi que les sphincters. Un périnée bien musclé est un plaisir assuré car permet des contractions musculaires pendant les rapports, de mieux sentir son partenaire et le partenaire de mieux vous sentir également.

L’usage d’un jouet permet également de stimuler la zone périnéale et d’apprécier davantage les rapports, augmenter l’appétit sexuel.

5- Sécheresse vaginale :

C’est un problème bien connue des femmes. Elle se manifeste par un manque de lubrification vaginale pouvant occasionner des inconforts lors des relations sexuelles et engendrer d’autres conséquences dans la vie de la femme et du couple. Comparable aux difficultés érectiles chez l’homme, elle peut être ressentie à différents moments de la vie. Une femme sur 5 en serait affectée, une proportion bien plus grande lors de la ménopause.

Les causes pour l’expliquer sont diverses et les solutions varient d’une femme à l’autre :

Causes physiques :

– Les changements hormonaux (chaque jour du cycle est différent, ménopause, accouchement, allaitement…) « Lorsque l’on est massé par un professionnel, les bénéfices du massage rejaillissent sur le couple, je me sentais mère et pas femme. Cette pratique m’a permis de me réconcilier avec mon corps, mais aussi de casser la routine et les non-dits. »

– La prise de médicaments, chimiothérapie

– L’hygiène des organes génitaux, bonne ou mauvaise.

Les causes peuvent être psychologiques, relationnelles et sexuelles :

– Le stress, l’anxiété, la peur, un état dépressif… 

 « Le Tao-Tantra est un massage en conscience, lent, doux. L’objectif est de faire prendre conscience de sa respiration, de ressentir tout son corps. Il permet une détente profonde, de mettre en évidence les blocages.»

– la qualité de la vie de couple : « il ne peut y avoir de sexualité pleinement épanouissante si l’on ne s’abandonne pas complètement. »

– La rapidité ou l’absence de préliminaires

– La mésentente conjugale

Le Tantra ne peut s’enseigner pas plus que l’extase ne peut se dire.

Il est à vivre.

Mitsou Naslednikov

Mot de votre coach Sexo :

Tout comme l’appétit vient en mangeant,

Soyez gourmet et gourmand des plaisirs intimes qui participent à votre bien-être.

Le sexe c’est comme le sport, pour progresser et atteindre ses objectifs de plaisir, il faut pratiquer régulièrement pour constater son efficacité.